Hazanout

Au fil des siècles, deux rameaux principaux ont pris corps: ashkénaze et sépharade. Le terme sépharade (Espagne) désigne les cultures juives qui ont germé au sud du bassin méditerranéen sous la sphère d'influence hispano-arabe, alors que le terme ashkénaze (Allemagne) réfère aux cultures juives de l'Europe en milieu chrétien.

Hazanout Synagogue
This text will be replaced by the flash music player.
Music gracieusement offert par
l'Asociation de Hazanim de Montréal
This text will be replaced by the flash music player.
Music gracieusement offert par
la synagogue Or Shalom Montréal

télécharger cd
fichier de taille important (250MB)

L'héritage sépharade remonte à l'âge d'or espagnol, époque à laquelle juifs, musulmans et chrétiens mêlèrent leur génie et leurs talents pour faire connaître en Espagne, un essor culturel. Après leur expulsion d'Espagne en 1492, les sépharades se retrouvent dans l'Empire ottoman (Turquie, Bulgarie, Grèce) en Afrique du Nord (au Maroc en particulier), en Hollande et en Angleterre. Avec un bagage religieux et culturel qui remonte aux temps bibliques, les sépharades ont donné à la culture juive une dimension particulièrement progressiste à une époque où l'Europe n'en avait pas encore fini l’obscurantisme médiéval. Parallèlement à la tradition juive classique, le judaïsme sépharade touche à toutes les disciplines de la science profane. La philosophie et la poésie religieuse s'abreuvent aux mêmes sources.

L'héritage sépharade s'articule autour de deux composantes essentielles :
<- l'héritage spirituel que constituent la Bible et le Talmud que partagent toutes les collectivités juives du monde, avec un intérêt marqué pour l'étude de textes mystiques ;
- l'héritage culturel, constitué en Espagne et au Portugal dans les domaines de la médecine, des mathématiques, de l'astronomie, philosophie, de la grammaire, de l'éthique et de la poésie.

En dehors de l'araméen et de l'hébreu, les sépharades ont hérité du judéo-espagnol (ladino dans les pays balkaniques et haquetia au Maroc et du judéo-arabe, langues vernaculaires à travers lesquelles se sont perpétuées maintes coutumes et traditions.

De nos jours, la tradition orale perpétue les contes et légendes de l'Age d'or et le rituel liturgique est encore imprégné de la tradition musicale sépharade.

 

Studio Enregistrement